housse de didgeridoo en gros plan

5 housses pour protéger votre didgeridoo

Dans Ressources, Trucs et astuces par Gauthier Aubé4 Comments

Acheter un bon didgeridoo est une chose. En prendre soin en est une autre. Lorsque l’on commence à se déplacer avec son instrument, une housse devient rapidement indispensable. Petit tour d’horizon dans le monde des housses de didgeridoo…

Car leurs qualités est extrêmement variables et leurs tarifs passent facilement du simple au triple (voir bien plus). Si vous êtes perdu dans ce monde des housses, c’est normal, c’est le bazar ! Voilà un article qui devrait vous aider à y voir plus clair. En avant toute !

Un budget proportionnel au prix de votre didgeridoo

Il paraît évident qu’en ayant dépensé 50€ dans un didgeridoo vous n’allez pas acheter une housse à 300€ (ou alors vous manquez cruellement de logique !). À l’inverse, en vous procurant un didgeridoo à 1000€, mettre 150€ dans une housse paraît raisonnable. Fort heureusement, les fabricants ont prévu le coup et vous trouverez des housses à tous les prix avec des rembourrages de différente qualité. Votre budget va donc déterminer la housse à choisir.

Les housses à partir de 15€

Chez didgeridoo-passion

Ces housses étaient très populaires au milieu des années 2000. On ne trouvait quasiment qu’elles à l’époque. Les premiers à les vendre en Europe, si mes souvenirs sont bons, étaient Aboriginal Arts à Amsterdam.
Autant le dire tout de suite, elles ne sont pas le top de la qualité. Le rembourrage est réduit au strict minimum et le tissu n’est pas imperméable. La fermeture se fait grâce à deux lanières que l’on noue l’une avec l’autre.

Ceci-dit, tout est relatif, et pour 15€ elle vous permettra pour d’offrir une protection minimum à votre didgeridoo. J’en ai eu une à mes débuts et j’en étais très satisfait. Bien sûr, avec le temps, elle s’usera, car le tissu reste fin, mais si vous avez un didgeridoo d’entrée de gamme, elle remplira son office sans broncher et sans vous ruiner.
Vous la trouverez chez didgeridoo-passion, fournisseur officiel de tout bon joueur de didge !

Chez Woodbrass

Ces housses sont légèrement plus chères que les premières citées ci-dessus. Je n’en ai jamais eu, mais j’ai croisé des joueurs l’utilisant. Ils en avaient l’air satisfait.

Cependant, je ne suis pas sûr que ce type de housse tienne vraiment sur la longueur. Je crois me souvenir que les coutures sont plutôt fragiles à moyen terme. Si vous en avez une, partagez votre expérience, ça pourra aider d’autres joueurs !

Plus personnel : je ne suis pas fan de la forme, le côté conne en bout de housse pour y placer la cloche n’est pas très réussi. Et si votre didgeridoo n’a pas de grosse cloche, il flottera, ce qui n’est pas top.

Je l’ai mis dans cette liste pour la mentionner, mais je ne vous la conseillerais pas vraiment. Le fait qu’elle vienne d’un site de vente en ligne anonyme n’ajoute rien. Honnêtement (et je n’ai aucune part chez personne ! ) je vous encourage à vous tourner vers les autres produits de didgeridoo-passion et Goutte de mouche. Car par ce geste, vous encouragez des passionnés du didgeridoo qui vibrent tout autant que vous pour cet instrument.

Les housses de didgeridoo « alternatives »


Il existe aussi un autre moyen de se procurer une housse en allant chercher dans tout ce qui est housse de canne à pêche, ski ou snow-board (pour plusieurs didgeridoos). Je ne crois pas qu’elles soient doublées par de la mousse donc il faudra prévoir d’envelopper votre didgeridoo dans une couverture ou quelque chose de douillet !
C’est du système D, mais ça peut dépanner.
  

housse oil skinhousse oil skin

Avec ce type de housse, on monte clairement en gamme !

Ici, nous avons à faire au célèbre tissu australien « Oil Skin ». Sa texture se rapproche un peu du cuir. Cette matière est très résistante, imperméable et vieillie très bien. Ces housses sont doublés de laine de mouton avec une doublure en nylon pour préserver au maximum votre didgeridoo des changements de températures.

Vous trouverez deux modèles : les housses Classiques (à partir de 69€) et Deluxe (à partir de 99€).

Ces deux gammes se différencient, entre autre, par l’attache de la sangle qui sera soit cousue (modèle Classique) soit maintenue par un mousqueton (modèle Deluxe). Mais aussi par leur système de fermeture, sur le Classique il faudra se contenter d’un Velcro, tandis que sur la housse Deluxe vous aurez droit à une fermeture éclaire.

Les prix varient ensuite à l’intérieur de ces deux gammes suivant la taille et le diamètre de la housse choisie.

housse de didgeridoo snake skinhousse de didgeridoo snake skin

J’ai acheté deux de ces housses lors de mon voyage en Australie en 2007 / 2008 et aujourd’hui encore (juin 2016), elles n’ont aucune déchirure ni quelconque faiblesse.

Le rembourrage est très satisfaisant. Le didg est protégé. Ça tombe bien, c’est exactement ce qu’on leur demande !

Bien que ces housses soient excellentes il y a deux raisons, économique et écologique, qui font que ça n’est pas un choix si évident.
Si vous souhaitez acquérir cette housse, comptez environ 160€ pour la housse auquel il faudra ajouter les frais de port (envoie depuis l’autre bout du monde tout de même !) et les taxes…

Bref, cela reviendra plutôt cher, et n’est pas tellement justifié tant au niveau écologique.

En bref si vous êtes en Australie, foncez car ces housses ont un rapport qualité / prix excellent. Mais pour tous les autres, en allongeant légèrement votre budget, vous aurez droit au haut de gamme de chez haut de gamme que l’on aborde juste après !

Depuis que j’ai écris cet article, Élodie Labrousse, créatrice de « Labr’housse création » m’a contacté. Élodie fabrique, entre autre, des housses pour didgeridoo. J’ai pu voir son travail et je ne peux que vous les recommander. Elle a parfaitement sa place dans cet article ! Cela faisait plusieurs mois que je devais l’ajouter, voilà qui est fait. 🙂

Vous trouverez deux gammes de housse :

  • La première commence avec des housses simples à 35€. Pour ce prix, vous aurez des housses de transports aux tailles standards qui ne protègeront pas votre instrument mais qui auront l’avantage de vous faire gagner en mobilité pour un moindre coût.
  • Dans la seconde gamme, vous trouverez des housses plus qualitatives fabriquées en suédine et uniquement sur mesure. Leur prix s’étend de 140 à 200€. Elles possèdent une triple épaisseur de rembourrage avec un ajout rigide en cuir avec mousse isolante en bout de housse pour supporter tous les chocs ! La fourchette tarifaire s’expliquant par la grandeur et la grosseur du didgeridoo pour lequel la housse est réalisée, ainsi que les accessoires demandés (poches pour petits accessoires, capuchon etc….).

Vous pouvez contacter Élodie via sa page Facebook. Un site devrait arriver dans quelques mois ainsi qu’une gamme aux alentours des 70€…

Goutte de mouche : en cuir et cousue-main à partir de 300€

Autant vous le dire tout de suite, arrivé dans cette gamme, nous sommes dans la grande classe ! En plus d’être fabriquées en cuir épais et d’excellente qualité, ces housses, cousues main, sont faites sur mesure aux dimensions de votre instrument. C’est Agustina Mosca, connue aussi en tant que joueuse de didgeridoo, qui les fabrique.
Ici on est donc dans du 100% artisanal et ça se sent. Si vous avez le budget pour vous offrir une housse Goutte de mouche, franchement n’hésitez pas. J’en ai acheté une l’année dernière pour un de mes didgeridoo. Je suis très satisfait de la qualité, de la protection et de l’esthétique du produit. On sent vraiment l’aspect qualitatif et robuste du matériau. J’envisage de passer tous mes didgeridoos dans cette gamme, et ce, pour plusieurs raisons :

  • La première est que le cuir est doublé d’un rembourrage épais qui protège parfaitement le didgeridoo. On a vraiment l’impression de la placer dans son écrin. On sent son didgeridoo content d’être là dedans !
  • La seconde est la fermeture éclair qui descend de haut en bas et que l’on sent très résistante.
  • La troisième concerne l’esthétisme de la housse, qui en plus d’être personnalisable, est vraiment très réussi.
  • Enfin, la dernière et qui est pour moi la plus importante, le bas de la housse qui repose au sol est doublé d’un support semi-rigide, évitant ainsi tous chocs venant du bas. Ces derniers sont les pires chocs qu’un didgeridoo puisse recevoir. En effet, un tel coup peut provoquer une fissure qui aura tendance à remonter de la cloche vers le corps de l’instrument.

Conclusion : un budget proportionnel au prix du didgeridoo

Pour conclure, pensez bien à vérifier quatre points lorsque vous regardez pour acheter une housse : l’étanchéité, l’épaisseur de la doublure, la qualité du tissu et le rembourrage du fond de la housse. Ce sont globalement la qualité de ces quatre aspects qui diffère d’une housse à l’autre.
Et si vous n’avez pas le budget et que vous êtes bricoleuses ou bricoleurs, vous pouvez toujours vous en coudre une ! C’est relativement simple à faire, pour un rapport qualité / prix qui vaut le détour !

Si vous pensez que cet article peut apporter des infos à vos amis, n’hésitez pas à le partager !… Ou commentez pour donner d’autres adresses et astuces. 🙂

À propos de l'auteur

Gauthier Aubé

Salut ! Je m’appelle Gauthier Aubé et je suis passionné de didgeridoo. J’ai commencé à souffler à la fin de l’année 2001. Et avec le temps, la pratique du didgeridoo est devenu mon métier. Une vraie chance ! Depuis, j’ai sorti deux albums, écrit un livre pour apprendre à jouer et inventé le jeu de carte Wakatou pour créer ses propres rythmes au didgeridoo. Bonne lecture à tous !

Commentaires

    1. Auteur

      Oui elle bosse super bien et est vraiment à l’écoute de ce que l’on veut. Elle mérite d’être reconnue aussi pour ce beau travail.

  1. Du bon et du sur mesure, entre Agustina et snake skin en terme de budget, il y a Elodie Labrousse (Labr’Housse Création : https://www.facebook.com/housses33)
    Je viens de lui en commander deux 😉 après avoir vu ces créations au didge to didge à Poitiers…

    1. Auteur

      Merci Ben,
      Elle m’avait effectivement contacté suite à l’article. Je vais aller la voir à Airvault pour voir son travail. Ca m’a l’air effectivement très bien !
      Je l’ajouterais certainement à l’article. 🙂

Leave a Comment